Et la naissance du MOOC (3/3)

Thu Oct 18 2012 11:46:31 GMT+0200 (Romance Daylight Time), Jean Wemaëre

Suite du billet Machine learning et Flip Education se marient Daphné le dit clairement : « Les universités savent que ce qu’elles proposent doit aller bien au-delà de la transmission d’un contenu. Elles doivent développer la créativité de leurs étudiants, transmettre la passion pour les disciplines, apprendre à raisonner de façon systémique. C’est cela l’enjeu ! Et le MOOC (Massive Online Open Classroom) permet tout cela. Il conduit à repenser les cours, le temps en classe, la valeur. Pour les universités, c’est un signal fort qu’elles ont autre chose à proposer que du contenu.
Et le MOOC grandit, Coursera fait des émules. A l’automne Harvard et le MIT vont lancer leur learning machine EDX investissant cette fois ci 60 millions de dollars dans l’opération. C’est à qui aura la plate-forme apprenante la plus puissante ! Daphné est contente : « c’est ma façon de changer le monde. J’espère que je vais y parvenir. En fait, je veux surtout essayer ».
Cette histoire ne fait qu’illustrer la passionnante et fabuleuse aventure que vivent l’éducation et la pédagogie depuis maintenant une vingtaine d’années. Avec le web et le développement de l’intelligence artificielle, l’accès au savoir commence à ne plus être réservé à une élite qui a la chance d’aller à l’école ou à l’université. Avec le numérique le savoir peut s’installer partout. Et des machines vous aident à trouver le bon cursus et les bons outils, grâce à la modélisation des process d’apprentissage tirée d’expériences antérieures et constamment renouvelée. La pédagogie sort de la relation unique bilatérale ou face à face pour rentrer dans une construction plus riche à multiples canaux et acteurs centrée sur l’apprenant. Le professeur ou le pédagogue passent d’une fonction de transmetteur de savoir à celle d’accoucheur d’acquisition et d’utilisation de savoirs.
Mais le chantier n’en est qu’à ses débuts et avant que le projet de Daphné puisse changer le monde, il faudra triompher de l’illettrisme (3 millions encore en France) et rendre le net accessible n’ importe où. La mécanique est en marche, dans les entreprises, avec des « machine learning » certes moins élaborées, mais par lesquelles ces nouvelles pratiques pédagogiques se diffusent : On appelle cela le Blended learning.

Suivez nous

Derniers articles
De l’importance de rendre les Soft Skills éligibles au CPF
Wed May 02 2018 10:12:32 GMT+0200 (Romance Daylight Time)
Quand la formation s’invite à Davos !
Tue Feb 13 2018 16:48:43 GMT+0100 (Romance Standard Time)
Bravo à l’Oréal qui investit à fond dans la formation de ses collaborateurs.
Thu Dec 21 2017 14:28:55 GMT+0100 (Romance Standard Time)
Campus Entreprises pour former les jeunes aux métiers de l'industrie du futur
Mon Oct 23 2017 10:57:19 GMT+0200 (Romance Daylight Time)
L’alliance nécessaire entre capital financier et capital humain
Mon Sep 04 2017 15:03:07 GMT+0200 (Romance Daylight Time)
La formation : un secteur en pleine transformation !
Thu Jun 08 2017 16:47:28 GMT+0200 (Romance Daylight Time)
Urgence : Les compétences des actifs français dans la Chaîne de Valeur Mondiale
Tue May 23 2017 11:19:37 GMT+0200 (Romance Daylight Time)
Former, Former encore, Former toujours
Tue Feb 14 2017 18:44:03 GMT+0100 (Romance Standard Time)
Le savoir s’adapter, une compétence clé ?
Wed Nov 23 2016 17:51:37 GMT+0100 (Romance Standard Time)
Tags